Pour permettre l’acheminement de l’électricité d’un point A à un point B, une connexion efficace entre câbles et appareils est primordiale. Une liaison mécanique durable et de qualité assurera une excellente liaison électrique. Celle-ci s’effectue par contact direct de métaux conducteurs entre eux.  Si le contact électrique n’est pas fait correctement, il se crée un échauffement qui peut aller jusqu’au brulage. Il est donc nécessaire d’assurer un contact optimal.

Le serrage mécanique et le sertissage sont deux procédés permettant de garantir une liaison mécanique entre deux éléments.

Le serrage mécanique, une solution flexible sur le terrain

Très souvent utilisé sur les réseaux, Le serrage mécanique ou vissage consiste à utiliser une ou plusieurs vis qui viennent créer un contact borne / conducteur.

Sur les réseaux basse tension, on retrouve souvent 2 types de serrage : à perforation d’isolant ou à dénudage. Dans le premier cas, le serrage entraine une perforation de l’isolant du câble à l’aide de dents qui viennent se prendre dans le conducteur. Dans une connexion à dénudage, le serrage entraine la rapprochement du câble et des lames de contact.

+ Les avantages d’un serrage mécanique

Un serrage par vis est démontable et offre l’avantage d’une déconnexion possible du conducteur et d’une reconnexion lorsque celui-ci a été raccordé par dénudage.

La technique du vissage permet une praticité dans la mise en œuvre. Grâce à cette technique de serrage, un même produit peut recevoir une large plage de conducteurs offrant à l’installateur une flexibilité sur le terrain.

Pour s’assurer d’un vissage optimal (ni insuffisant, ni excessif) il faut serrer au couple de serrage requis. Pour ce faire on peut utiliser des outils comme les clés dynamométriques. D’autres dispositifs intégrés sur la vis assurent au monteur le bon serrage, c’est le cas des vis à têtes fusibles. La tête de la vis se casse quand le serrage atteint le couple de serrage requis. Si on garantit une connexion solide, on garantit aussi une liaison électrique efficace.

La tête fusible peut être pourvue d’un indicateur de couleur qui permet un contrôle visuel depuis le sol de la bonne mise en œuvre du produit. Si cet indicateur est absent, c‘est le signe que la tête a bien cassé et donc le couple de serrage est respecté.

Le sertissage, une solution indémontable et durable

Le sertissage, est lui, un système de serrage par déformation de matière. Souvent utilisé pour l’installation des manchons de jonction, on utilise une presse de sertissage avec laquelle on applique une force qui va venir écraser le fut du produit contre le conducteur nu et ainsi permettre un bon contact des métaux entre eux.

+ Les avantages du sertissage

Le sertissage a l’avantage de garantir une connexion indémontable et durable dans le temps qui permet son utilisation en traction mécanique.

Pour permettre une installation optimale avec ce type de serrage, chaque terminal ne peut recevoir qu’une taille bien définie de conducteur pour que, lors du sertissage, il ne se crée pas de décalage et qu’il n’y ait pas de vide. Cela suppose donc d’avoir une large gamme de référence produit pour correspondre à toutes les configurations de terrain.

Comment choisir entre ces deux procédés qui garantissent un contact électrique ?

Chacun de ces procédés sera plus approprié selon les configurations terrain : besoin de connecter / déconnecter ? , utilisation en traction mécanique ?, besoin de perforer l’isolant du conducteur ?…

L’outillage est également un paramètre à prendre en compte, pour le serrage mécanique des outils standards peuvent être utilisés comme des clé hexagonales. Pour le sertissage, le recours à une presse de sertissage et un nombre important de matrices à sertir sont nécessaires. C’est un outil coûteux, qui fonctionne sur batterie, et qui présente donc des contraintes en terme de maintenance. Il est donc plus simple pour les équipes terrain d’avoir recours au vissage (quand l’utilisation du produit ne requiert pas d’être en traction mécanique).

Afin d’offrir le choix à ses clients, MICHAUD propose des produits de connexion, jonction, terminaison disponibles par sertissage ou serrage mécanique.

Ainsi, pour opérer une jonction entre deux câbles aériens de réseau, on utilisera un manchon à sertir . Par contre pour une remontée aéro-souterraine qui se fera le long du poteau, le manchon à serrage mécanique semble plus approprié pour sa flexibilité à couvrir plusieurs types et sections de câble.

On retrouve également deux options pour les cosses pré-isolées à sertissage ou à serrage mécanique. L’utilisation de l’une ou l’autre dépendra des points cités plus haut, outillage à disposition, besoin de flexibilité pour faire face aux différentes sections de câble utilisés…

Pour les autres appareils où un contact électrique est nécessaire, le serrage mécanique reste majoritairement utilisé pour toute la praticité que cela offre.

Besoin d’aide dans votre choix ?